LE MANS : Conseil municipal du 25 février

conseil municipalBalades dans les jardins de la cathédrale…Police municipale et vidéosurveillance…l’école de la république… Par Huguette Hérin le 26 février 2016 :

 

Conseil municipal du 25 février.

Démarrage bucolique dans les jardins de la cathédrale

Un peu plus de 4500 m2 pour de futures balades archéologiques avec ouverture à suivre vers le verger actuellement en construction au niveau du Quai Louis Blanc

Super, c’est la fin de l’austérité ? Tout cela bel et beau, et quel plaisir d’entendre qu’un projet peut passer de 350 000 € en 2013 à 650 000 en 2016

Catherine Gouhier (ND) a dénoncé un projet incohérent et a voté contre…

Ce qui est sous-entendu n’est pas rassurant, le peuple des faubourgs aura du mal à s’y promener dans les jardins de l’Evêque.

Des ouvertures au compte-gouttes ! Au fait, ce sera libre d’accès ? C’est-à-dire gratuit ? Le silence sème le doute dans les esprits chagrins.

Police municipale, vidéo-surveillance : bis repetita pour un débat plus lassant que productif,

avec le rappel que pour madame la Préfète c’est le Far West, il n’est pas content Christophe. Oh, non.

Que les cités se rassurent : ça se passe au centre ville.

Un grand moment de  ténacité (et de courage) politique, lorsque l’élu dorénavant simple conseiller municipal, Nicolas Landy, repose tranquillement l’urgence d’examiner ce projet d’éducation aux médias – d ‘ailleurs inscrit dans les préconisations du programme de la majorité municipale.

C’est réconfortant d’entendre des propositions éducatives à moins de 73 000€ sur 3 ans (il était demandé 20 000 tout de suite, soit le prix d’une caméra de vidéo-surveillance)

C’est triste de voir la porte claquer sur un examen qui en moins de 10 minutes pouvait régler l’affaire…

C’est triste de voir le silence contrit de ses collègues  (hormis les mots de soutien de la première adjointe). Pire, certains ont volé au secours du maire… Alors qu’un précieux soutien (simple respect !) était possible pour redonner de la vie à un projet dynamique car, c’est affligeant de voir en direct comment se fabrique un risque d’échec en facilitant le découragement de financeurs potentiels !

L’école de la République ? C’est pareil.

Un conseil municipal qui aime peaufiner des vœux qui parfois disent le contraire de leur titre, avait matière à dénoncer les fermetures de classes.

Courageux le groupe des élus de sensibilité communiste ? Qui, d’une petite phrase de Bernard Breux dénonce les coups contre le Code du Travail et préfère le refus de vote au vote contre quant à l’ouverture de dimanches supplémentaires – après avoir fait la morale à Nicolas Landy, décidément, il y a des idéaux qui se perdent …

La droite se donne des élans de gauche, c’est facile évidemment…”Bal des faux-culs”, dit Pigeau, c’est pas faux !

Le FN a attendu la fin pour lancer un pavé ordurier … rituel (mais il ne faut pas s’y habituer !).

On ne peut pas terminer un point de vue sur une conclusion pareille.

Un moment tonique dans ce conseil, où l’on se sent le droit d’avoir apprécié quelques minutes de plaisir quand Ellen Debost a présenté le projet de “couveuse” reconnaissant la créativité et les potentialités de la jeunesse et ainsi pouvoir lui donner de l’élan, contribuer à son épanouissement et ainsi construire une jeunesse consciente et citoyenne… Bin alors, ça allait si bien avec la proposition de Nicolas !

 

Ce contenu a été publié dans Actualité locale, En bref, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.