Monsieur LE FOLL et sa conception de l’écoute de sa gauche …

Dans le cadre de l’entre deux tours de l’élection départementale sur le canton 7, Monsieur LE FOLL a appelé à voter pour les candidats PS et ainsi de soutenir une gauche qui est à l’écoute par opposition aux candidats du binôme Front de Gauche –Vert qu’il qualifiait de gauche « radicale ».

Oui mais de qui Monsieur LE FOLL est-il à l’écoute ?

– du MEDEF, la©Thomas Padilla/MAXPPP -   14/12/2015 ; Paris FRANCE ; CONFERENCE DE PRESSE DU MINISTRE DE L' AGRICULTURE, STEPHANE LE FOLL AFIN DE FAIRE UN POINT DE SITUATION SUR LES CAS DE GRIPPE AVIAIRE RECENSES DANS LE SUD OUEST ET LA REMISE DU RAPPORT DE L' ANSES. (MaxPPP TagID: maxnewsworldthree908912.jpg) [Photo via MaxPPP] loi EL KHOMRY nous le rappelle, pas seulement comme nous en informe le Canard enchaîné dans son édition de début juin.

En effet le bouclier fiscal, pas plus que les autres joyeusetés du mandat SARKOZY, n’est mort avec l’arrivée de François HOLLANDE à l’Elysée. Le Canard publie une liste de 50 contribuables parmi les plus fortunés de France et leur montant d’imposition avant et après plafonnement. La démonstration, preuve en mains, d’une injustice fiscale flagrante : sur les 219 millions dus, « seuls 21 millions seront finalement payés » soit 90,96 % d’abattement !

Le constat dressé par l’hebdomadaire est édifiant, car non seulement ces très riches (pas un n’affiche moins de 1,4 million d’euros d’ISF avant plafonnement) ne paient que peu d’impôts au final, mais certains affichent même « zéro » dans la colonne « après plafonnement »… C’est le cas par exemple – le plus emblématique – de Liliane BETTENCOURT. La milliardaire affiche un montant dû de l’ISF avant plafonnement de 61,312 millions d’euros. Mais comme le montant du plafonnement avoisine les 61,452 millions… Cherchez l’erreur.

Ainsi le gouvernement, dont Monsieur LE FOLL est le porte parole, est en partie responsable de cette glissade ultra conservatrice et libérale. Car plus la « gauche » est à droite, plus la droite est à droite, mais cela ne signifie pas que la droite de la gauche est à gauche. C’est toute l’usurpation que tente d’opérer Monsieur LE FOLL avec son mouvement Ohé la gauche ou en voulant établir un « bilan de gauche » de l’exécutif.

Heureusement les électeurs qui se sont déplacés, trop peu nombreux, ont dans leur majorité été à l’écoute de la gauche qui travaille à une alternative sociale et écologique.

Ce contenu a été publié dans Actualité nationale, En bref, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.