Des Terres pas d Hypers !

IMG_c.m_06-2016Conseil Municipal du 29 juin 2016 Quelques notes

Les Béner (en opposition constructive) sont dans la salle avec banderoles…

Compte administratif : 2015 a été dure, on aborde 2016, 2017 dans une bonne santé financière… » ( !) Plus question d’avoir des exigences auprès de l’Etat. Le temps des vœux, c’est fini. Les élus se sont accommodés de la  réduction des moyens pour les services publics et aux oubliettes le financement d’une cité de la musique !

A droite, A.Pigeau s’en prend à la langue de bois de la majorité pour mieux l’utiliser puisqu’il pointe que : «  vous avez fait des efforts (d’économies) …et compensé la diminution des dotations par les augmentations d’impôts… ». Un de ses collègues mettra en cause le temps de travail des agents et propose 3 h de plus !

B.Breux constate les « efforts qui sont faits »  « Nous ne sous en sommes pas spécialement réjouis …car on arrive à des situations tendues… » Sans doute, mais ça veut dire quoi : « situations tendues » ? Sur quels secteurs, dans quels services précisément ? L’an dernier, il disait : «On va dans le mur ! ». Il dénonce le CICE, ce crédit d’impôts qui ne crée pas d’emplois, et au contraire…

J.Gouffé enchaîne sur la bonne situation financière, il prévient : « Il y aura des limites… »

On aimerait savoir lesquelles et quand ! Lui aussi dit que « ce n’est pas de gaieté de cœur » (heureusement !) ces restrictions…Il note des progrès dans la maîtrise de l’énergie…

C.Counil éprouve de plus grands moments de satisfaction : « on a de l’autofinancement, c’’est positif, confortable. Pour preuve :  « les parents d’élèves satisfaits de la pause méridienne » et  puis, naïvement ( ?)  il énonce : « Les habitants demandent plus de services… ! » Mince, alors, jamais contents, les habitants ? Au passage on apprend que la Politique de la ville passe à la Métropole, et aussi l’Ecole des Beaux-arts… Cependant, il a pris soin d’indiquer que : « on a gardé les régies de services publics.. ;; » D’autres villes sous-traitent à des privés… Effectivement, soyons vigilants …

Les débats continuent et on se dit combien les astuces de vocabulaire… noient le poisson !

« Evolution des effectifs » = 70 à 80 emplois vacants…  pas remplacés.

« Tensions »  = difficultés de fonctionnement pour de nombreux services

« Sauvegarder le périmètre du service public » dit le maire, Faut-il comprendre que c’est l’enclos qui compte et pas la qualité des prestations ?

Ouf, on arrive à Béner, le débat doit porter sur  du respect de la loi sur l’eau, il s’agit de conformité et surtout pas de débattre du projet prévient le Maire ! Il ne sera pas entendu !

C.Gouhier fait remarquer que l’ancien maire « a retoqué un projet de golf » sur ce site…

B.Breux revient sur des aspects de vulnérabilité… « Il faut agir en amont du Mans…Risque de pollution accidentelle de l’Huisne… Protéger les zones humides… » Il pense que l’Agence de l’eau peut contribuer au financement du bassin… raisons le conduisent à l’abstention (sans remettre en cause le projet commercial)

J.Gouffé revient sur l’histoire de ce dossier : il retoque un à un les arguments censés légitimer le projet.

Qui contrevient au développement durable « à contrepied de la COP 21 » « Tout est encore possible, las bulldozers ne sont pas là… ». Il est le premier à parler du coût : 4 millions  d’euros « dont 2 pour un projet privé …Bénermans doit payer sa juste part »..

T. Samain, règle vite la question : le projet global est « difficile à cautionner, il est très impopulaire »…,

Ikéa exige que le parking soit visible de la rocade : « il  faut rabattre le caquet aux capitalistes ! Il votera contre…Th Touche s’insurge « contre les  ruisseaux busés »…les élu-e-s EELV voteront contre

Finalement, il y aura bien eu débat sur l’ensemble du projet !

Police municipale : elle arrive ! (6 policiers)Il s’agit de mise en responsabilité, d’une convention de 3 ans qui réglemente le rôle respectif des 2 polices (nationale et municipale).  B.Breux relève des flous, et par conséquent des risques … « besoin de clarification » 

 C. Morançais explique pourquoi elle votera contre : « La police municipale, pas adaptée à une ville comme le Mans » I.Sévère : « On vote pour … avec vigilance »…

 2 dossiers : Accueil des enfants d’Haouza, une subvention pour un voyage à la mer…seront l’occasion pour le FN de se déchaîner de la pire manière…

Modification de la charte des conseils de quartier.

Un conseil de quartier serait dans une situation de « blocage »… Qu’à cela ne tienne, il suffit de modifier la charte qui régit le fonctionnement des conseils. Oui, la méthode est certes rapide mais la démocratie (participative) en prend un coup : seuls les bureaux et présidents auront été invités à entériner la procédure. Mais les conseillers/ères n’auront été ni informés, ni consultés !

Le maire fait aussi expéditif : vote, sans que personne n’ait eu la possibilité de lever la main.

C’est peut-être ça  la marque du conseil municipal du Mans :

on expédie les affaires qui dérangent !

H.Hérin

Ce contenu a été publié dans Actualité locale, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.