Violences sexuelles : agir sans faille pour la tolérance zéro

En France plus de 300 000 femmes ont eu le courage de déclarer avoir été victimes de harcèlement, d’agression sexuelle ou de viol.

Pour certaines, c’est un conjoint, un membre de la famille, un ami. Pour beaucoup, il s’agit également de harcèlement sexuel dans les lieux publics ou au travail. Une femme sur cinq en est aujourd’hui victime.

L’émotion soulevée par l’agression perpétrée par un groupe de jeunes gens contre une jeune femme, au Mans en décembre dernier est d’autant plus justifiée que cette jeune femme a eu le courage de déposer plainte pour viol en réunion. C’est à la police et à la justice d’établir les faits et de décider des peines à l’encontre des coupables. La Section du Mans du Parti communiste, exprime sa pleine solidarité à l’égard des victimes de ces agressions, et s’impose la plus stricte retenue et le respect dans le déroulement des enquêtes et des jugements. Elle refuse les polémiques déplacées de ces derniers jours.

Cette agression témoigne d’une réalité frappant des milliers de femmes, réalité maintenant révélée au grand public. Face à ces violences sexistes et souvent sexuelles c’est un événement d’importance que la honte change de camp. Ces violences sont maintenant largement dénoncées, et portées devant la justice -certes encore trop incomplètement-. Car il ne peut y avoir d’égalité entre les femmes et les hommes, de liberté individuelle pour toutes et tous, si on ne débarrasse pas la société de ce fléau.

Il y a beaucoup à faire ! Les femmes sont régulièrement menacées, et elles sont plus précarisées que les hommes. Il faut que ça cesse et que soit enfin pris en compte le caractère massif, en France, des violences sociétales qui les frappent aussi bien dans la sphère privée que dans la sphère publique (rue, transports, entreprises et autres lieu de travail…). Les communistes, avec les associations féministes, exigent que des mesures soient prises afin de permettre à toutes les femmes d’obtenir justice et de libérer la société de ce fléau.

Le Mans le 23 février 2018, Section PCF Le Mans.

Ce contenu a été publié dans Actualité locale, Actualité nationale, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.