Élection du maire du Mans et du Président de la communauté urbaine: Communiqué de la Section du Mans du PCF

Les communistes du Mans ont pris connaissance de la désignation, par les élus PS, de S.Le Foll pour être le futur Maire du Mans et de son adoubement par les autres composantes de la majorité municipale.S.Le Foll est un des principaux acteurs de la gouvernance Hollande, dont il continue à se réclamer, avec ses mesures libérales : loi El Khomri, réduction des dotations aux collectivités locales, le CICE entre autres.
M.Le Foll, c’est celui qui n’appela pas à voter pour le candidat de son parti à la présidentielle afin de bénéficier de la mansuétude de Macron aux législatives, ce qui fut fait.
L’élection de S.Le Foll, c’est dès maintenant le duo Schiappa-Le Foll pour 2020 (la présence de cette dernière lors de la décision du PS est pour le moins un indicateur.)  Et dès aujourd’hui la continuité du relais au niveau local de ces politiques d’austérité, et de la casse du service public.
Les composantes de la majorité qui ont par le passé déposé et/ou fait voter des vœux contre cette politique de mise en difficultés des collectivités, vont apporter leurs voix à l’un de ses principaux instigateurs.
Depuis l’élection de 2014 avec le quinquennat de Hollande, avec le ralliement du Maire à Macron, avec les mesures antisociales de ces gouvernements, la situation des salariés, des classes populaires et des classes moyenne s’est aggravée. Certes, des mesures positives ont été prises par la ville comme l’ouverture du Centre de santé, mais la précarité, l’insécurité en matière : d’emploi (suppression, précarisation y compris à la Ville et à la Cum), de logement (baisse de l’APL, menaces sur les HLM, Loi Elan), de santé (la crise des Ehpad et les difficultés de l’Hôpital), d’éducation et de formation jusqu’à l’Université, se sont étendues et aggravées.
Avec cette élection d’un nouveau maire et président on aurait pu attendre une prise en compte des exigences qui en découlent. L’élection de M. Le Foll c’est un relai dans «  la continuité », certes, de l’austérité ! Il appartient à la population, au mouvement social d’intervenir pour imposer des prises de position de rupture et des mesures nouvelles.
Pour les communistes manceaux cette réalité conforte leur orientation de prendre contact dès maintenant avec les collectifs citoyens, les formations politiques,  attachés à la construction d’une politique alternative, et qui soutiennent les luttes actuelles dans l’objectif d’ un rassemblement  pour 2020.
  Le Secrétariat de la Section, le Mans, le 11 juin 2018

Ce contenu a été publié dans Actualité locale, Actualité nationale, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.