La ligne Caen le Mans Tours menacée

photo_rail2Défendre, développer, démocratiser les services publics:
Il n’est pas besoin d’être expert, les conclusions du rapport Duron (député
socialiste de Caen) sont brutales : l’état confierait aux régions la charge de
l’intégralité du trafic ferroviaire, les Trains Intercité seraient purement remplacés par des autocars. Le rapport anticipe ainsi la loi Macron alors même que le large rassemblement se construit sur la volonté claire « mes services publics j’y tiens » .

Les propositions Duron-Macron pour cette transversale Caen-le Mans-
Tours, tiennent dans les  lignes ci-dessous:

L’analyse des flux de la ligne conduit la commission à préconiser une reprise du trafic par les futures grandes région Normandie, Pays de la Loire, et Centre Val de Loire, sans besoin d’ajout de trains régionaux, et la coordination des dessertes TER pour les flux inter régionaux. Un autocar de bout-en-bout effectuant un arrêt au Mans pourrait compléter cette desserte TER.

Image1

Il faut préciser que le rapport Duron souligne l’absence d’investissement sur cette ligne, y compris dans les prévisions du prochain contrat de Plan Etat-région (2015-2020).

De même il rappelle le caractère obsolète du matériel roulant et les ralentissements ou retards nombreux qui en découlent, notamment entre le Mans et Tours. Mais aucune proposition de modernisation-électrification au contraire l’appel à la concurrence de la
route !
Ce choix libéral du député, et plus directement des responsables du gouvernement appelle une forte riposte.
Et une riposte en toute clarté, tant il est inacceptable que JC Boulard, le sénateur maire du Mans, S.Le Foll, le porte Parole du gouvernement, lesquatre députés PS, fassent semblant au Mans, de s’opposer à ces choix, et les votent, les défendent et les mettent en oeuvre depuis leurs sièges à Paris!
Les communistes, au Mans, comme dans l’ensemble du département entendent aider au rassemblement contre ce déménagement, cette casse des territoires, ces atteintes aux attentes concrètes des gens, des familles modestes, particulièrement. Un appel et une
carte pétition à grande diffusion seront proposées dans les prochains jours. C’est une volonté forte de défendre un outil essentiel pour des milliers de sarthois, pour l’avenir du département. C’est aussi l’exigence d’un service public de qualité, à l’écoute des usagers, qui sont nombreux à demander de meilleurs services : restauration, connexion avec les autres moyens de transports, velos inclus, accès internet et d’abord fréquences et régularités.

M.Hérin

Ce contenu a été publié dans Actualité locale, Actualité nationale, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.