Communiqué de presse de la Fédération de la Sarthe

logos_pcf_fdg_ge-400

Elections Régionales :

L’idée même de la Gauche et son avenir sont menacés, nous avons bien là un devoir d’innovation.

Les résultats du second tour des élections régionales sont marqués par le sursaut de mobilisation des électrices et des électeurs, avec près de 9 % de participation supplémentaire. Manifestement, les votants ont ressenti comme un grave danger pour la démocratie, l’élection du Front national à la présidence de régions. Ils ont empêché cette menace de se concrétiser.

Le danger reste pourtant persistant et rien ne doit faire oublier la gravité de ce qui vient de se passer : les scores atteints par le FN sont dramatiques et alarmants, un très grand nombre de conseillers régionaux du Front national sont élus partout en France, 13 en Pays De la Loire, 3 pour la Sarthe. Dans deux grandes régions, PACA et Nord-Pas de Calais-Picardie, il n’y a plus de conseillers régionaux de gauche pour les combattre et soutenir les politiques publiques en faveur des besoins des gens, c’est le contre coup du « barrage républicain » imposé par Emmanuel VALLS, ça ne sera pas le cas en Champagne-Ardennes-Lorraine.

Il est clair que la situation nouvelle n’est pas favorable au monde du travail. La responsabilité des politiques menées par François Hollande et Manuel Valls et leurs gouvernements est très lourde dans ce désastre. L’impasse économique, sociale, politique et démocratique dans laquelle ils ont enfoncé le pays se paie très cher. Poursuivre dans cette voie serait aller vers de nouveaux désastres et marquerait un grave mépris pour le message adressé par les électeurs. Il est urgent de sortir de l’austérité et dogmes du libéralisme.

Partout la gauche a reculée, dans une ville comme ARNAGE le parti Socialiste jamais n’avait fait en dessous de 50%, sur le MANS ce sont des milliers de voix qui en 2010 avaient bénéficiées à Jacques AUXIETTE qui manquent.

Les communistes entendent mener de front le combat contre la droite et l’extrême-droite et la construction d’un nouveau projet progressiste nourrit d’actions prioritaires et de mesures urgentes, pour sortir la gauche et le pays du piège du tripartisme dans lequel ils nous enferment.

Nous avons bien un devoir d’innovation, il est indispensable de travailler avec tous les pans de la société pour faire émerger une nouvelle dynamique car l’idée même de la Gauche et son avenir est menacée.

Le Mans, le 14 décembre 2015

Christophe ARNAUDY

Ce contenu a été publié dans Actualité locale, En bref, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.